06/02/2009

Matisse suite 3

L’algérienne, 1909, h/t, 81 x 65, MNAM

 

Plus anguleux.

Matisse avait commencé à voyager en Afrique du Nord dans les années 1908,1909, 1910, entre autre au Maroc

Il y a l’influence de l’expressionnisme allemand, pour les côtés plus durs, plus hachés, plus rudes. (Il avait été à Berlin et à Munich en 1909). Et l’influence d’Afrique par les draperies à l’arrière-plan.

 

La danse, 1910, 260 x 391, Saint-Pétersbourg, Musée de l’Ermitage

La musique, 1910, 260 x 391

Ces deux tableaux font partie d’une commande pour un mécène russe, pour décorer son hôtel particulier à Moscou.

Les personnages sont réduits à l’extrême, les corps sont massifs, schématisés.

danse2

musique

La danse représente 5 nus féminins, la musique 5 nus masculins.

La danse est toute en harmonie, tout en rondeur avec du rythme qui se dégage.

La musique est très statique, les corps représentent les notes sur une portée.

Il travaille d’une façon simplifie : le ciel est azure, les corps roses et la colline verte.

Il y a de la sérénité dans la simplification qui correspond à une vision intérieure.

Les deux tableaux ont été exposés à Paris avant de partir pour Moscou.

Les critiques furent tellement virulents que le commanditaire hésita à accepter les œuvres.

 

Entre 1908 et 1917 : C’est la période de la simplification, de l’essentiel et de l’austérité.

 

Période niçoise : les odalisques entre 1918 et 1930

 

21:00 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.