06/02/2009

Matisse suite 5

Odalisque jouant aux dames, 1928, h/t, 54 x 65, Stockholm, Moderne Musset

 

odalisques jouant aux dames

Femmes lascives jouant au dames, mais le jeu se trouve en équilibre précaire, dans un plan de perspective à la Cézanne.

 

 

 

 

 

 

 

A partir de 1930, on a une autre période

 

rose

 Nu rose, 1935, h/t, 66 x 92, Baltimore

 De ce tableau, il a fait 22 états successifs entre mai et octobre 1935. 

Ceci est l’état final. Très épuré, simplifié, déformé, étiré et cerné

Tout est plat, sans ombre.

C’est un grand travail de renoncement.

Son ancien modèle Lydia a raconté qu’à la fin de chaque journée, elle devait effacer une part de son travail du jour. Il est parti d’un modèle ressemblant avec de la perspective pour déformer le corps, effacer la perspective pour obtenir quelque chose de plat.

 

 

Henri_Matisse__Liseuse_sur_fond_noir,_1939_

  

La liseuse sur fond noir, 1939, h/t, 92 x 73, MNAM

 

C’est osé d’utiliser le noir. La peinture n’est pas en trois dimensions, contrairement à la photo

Matisse avait besoin d’un modèle pour peindre, contrairement à Picasso.

Il y a une opposition entre les lignes horizontales et verticales et les rondeurs du bouquet.

Les murs de l’atelier de Matisse n’étaient pas noirs, mais clairs, il a donc inventé cet élément particulier. Le fond noir est régulateur de lumière pour Matisse. Elle est réductrice de profondeur.

Il s’inspire du noir de Manet et du noir (encre) des estampes japonaises.

 

La liseuse sur fond noir, photo de Brassaï

 

La blouse roumaine, 1940, h/t, 92 x 73, MNAM

 blouse roumaine

Là encore, il a fait une vingtaine d’études préparatoires, pour arriver à ce résultat. Il a fait photographier les étapes pour pouvoir se rendre compte s’il avançait dans le travail du sentiment.

Quand on compare les différentes étapes on remarque que la tête est devenue plus schématique, plus ovoïde et coupée vers le haut.

Les manches de la blouse ont pris de l’ampleur, et il reste beaucoup de blanc à côté du motif décoratif de la blouse.

Son travail est une réflexion assez lente.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22:42 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.