21/02/2009

Sculpture de Matisse-Picasso

La sculpture est le meilleur commentaire qu’un peintre puisse adresser à la peinture (Picasso)

J’ai fait de la sculpture comme un peintre. Je n’ai pas fait de la sculpture comme un sculpteur. Ce que dit la sculpture n’est pas ce que dit la peinture. Ce sont deux routes parallèles, mais qu’on ne peut pas confondre (Matisse)

 

Picasso, Tête de femme (Fernande), 1909, bronze, 41 x 24 x 26, Paris, Musée Picasso

Cubisme, Fernande  est décomposée

PICASSO-CabezamujerFernande498c328eae749269f9351798e2c26cb4

Matisse, Jeannette III et Jeannette IV, 1910-11, bronze, Paris, Pompidou

 b_jeanette_3 b_jeanette_4

Comme dans sa peinture, il augmente les déformation dans ses versions successives. La première version ressemblait au modèle, puis les creux et les bosses augmentent


 

 

Matisse, Henriette II et III, 1927-29, bronze

 henriette3

Matisse voulait se laisser toucher par l’intériorité du personnage. En évoluant vers les dernières versions, il leur inflige des tortures

Picasso, Tête de femme (Marie-Thérèse), 1931, bronze, collection privée

 

Synthétisé, une forme ronde. Pour Picasso la forme la plus pure est la forme de l’œuf

 

 

 

 

 

21:35 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

c de la merde

Écrit par : moncul | 09/02/2012

Les commentaires sont fermés.