08/03/2009

Brancusi toujours

Le travail de Brancusi a quelque chose de méditatif, de silencieux

Mademoiselle Pogany I, 1912, marbre, 44,5 cm, socle en pierre, Philadelphia Art Museum (a)

 

Dans cette première version on voit encore les bras et les mains et son chignon à l’arrière.

Le visage a la forme de l’œuf, l’œil est suggéré par un léger creux et marqué par un bourrelet

 

Mademoiselle Pogany I, v.1912-1913, plâtre, 44 x 24,5 x30,5 cm

Mademoiselle Pogany I, photo Brancusi, 1912, MNAM, Paris

 

Brancusi a souvent fait des photographies de ses œuvres, il a pris des conseils de Man Ray pour arriver à un meilleur résultat.

Ces photos sont recherchées de nos jours en tant qu’œuvres à part entière.

Il faisait des photos pour vérifier la justesse de ses sculptures.

 

Mademoiselle Pogany II, photo Brancusi, 1919, MNAM, Paris (b)

 

Faite en marbre veinée Mademoiselle Pogany II a les mains et les bras synthétisés, les yeux sont réduits à un bourrelet, et le chignon est parti dans une espèce d’ondulation.

 

Vue d’atelier, Mademaselle Pogany III, photo Brancusi

 

Mademoiselle Pogany I, 1912-1913, plâtre

Mademoiselle Pogany III, bronze poli, 1933, MNAM, Paris (message antérieur)

 

Brancusi a fait des Mademoiselles Pogany pendant plus que 20 ans.

pogany 1

 

 untitled pogany2

11:36 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.