10/03/2009

L'oiseau Maïastra

Vue de l’atelier, photo Brancusi, 1925

 

Sur la photo on voit beaucoup de socles et des colonnes sans fon

Brancusi posait la question suivante : « Comment distinguer un objet sculpté de tout autre objet constitué de notre environnement ? » La sculpture est posée sur un socle.

De la même manière que le cadre isole la peinture, le socle isole et fait la sculpture.

 

L’oiseau Maïastra, 1912, bronze poli, 55,5 cm socle de pierre (35cm) Tate Gallery, Londres

 

Cet oiseau serait à l’origine de tous ses oiseaux. Il y consacre 30 ans de sa carrière. Oiseau doré faisant partie du folklore roumain, au pouvoir miraculeux et au chant magnifique.

22722_constantin_brancusi

 

 

 

Maïastra, 1912, laiton poli, 73,1cm socle compris, Musée Guggenheim, Venise (format réduit)

 

 

Fait en laiton poli, surface réfléchissante.

Tête, yeux, bec, pattes sont encore visibles.

Poitrine très ronde.

13:27 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.