04/04/2009

Cézanne

Paul Cézanne (Aix-en-Provence 1839 - Aix 1906)

 

Le Père de la peinture Moderne

 

Décrié à ses débuts, et encore assez tard dans sa vie, Cézanne est aujourd'hui une figure capitale de l'histoire de l'art.

Sa participation au mouvement impressionniste, somme toute relativement mineure, compte moins que la place qu'il occupe entre le 19°et le 20° siècle, entre le romantisme de Delacroix et le réalisme de Courbet, qui le marquèrent si fortement à ses débuts, et aussi entre les mouvements de la peinture contemporaine depuis le cubisme qui se réclamèrent tous plus ou moins de lui.

 

Début de l’œuvre (1862-1872)

 

Après une première période, dite « couillarde », violente et sombre Cézanne éclaircit sa palette et assagit son trait, le démultipliant jusqu’à faire vibrer de lumière la surface de la toile. La composante arcadienne du lyrisme des paysages est alors manifeste : la Provence est vue dans un contexte poétique, mythique et historique large, dans une harmonie qui est une lointaine référence aux paysages romains de Poussin, voire dans un certain « panthéisme solaire ».

Certaines toiles comme La Montagne Sainte-Victoire de 1902-1906  ou La Montagne Sainte-Victoire au grand pin (1887) de Washington, dépassent la simple étude formelle pour évoquer le caractère rare et éphémère des sensations de la nature : un sentiment de transcendance s’exprime dans la représentation du massif qui s’efface et se confond avec le ciel, au-dessus d’une trame complexe de taches colorées.

De même, les représentations de la baie de l’Estaque montrent avec intensité une nature immobile, rayonnante, éternelle, dans une conception toute classique du paysage. La dimension spirituelle et intellectualisée apparaît aussi dans les aquarelles. Plus dramatiques sont les vues synthétisées des carrières de Bibémus ou du Château Noir, ruine romantique surgissant au sein d’une forêt qui semble enchantée, métaphore de la solitude de l’artiste.

 

A ses débuts Cézanne habite tantôt à Paris, tantôt en Provence. Il peint en clair-obscur, admire Courbet et Delacroix. Il rencontre les futurs impressionnistes et se lie d’amitié avec Pissarro. Pendant la guerre de 1870, voulant échapper à la mobilisation, il se cache à Estaque près de Marseille, en compagnie d’un jeune modèle Hortense Fiquet, rencontrée en 1869 à Paris et qu’il épousera 7 ans plus tard, en 1886, après qu’elle lui avait donné un fils prénommé Paul comme son père

 

L’enlèvement, vers 1867, h/t, 90 x 117, Cambridge

 enlevement-paul-cezanne-59-1354-iphone

Les toutes premières œuvres de Cézanne n'ont pas grand chose à voir avec celles de ses amis impressionnistes, dont il ne partage alors que l'ambition, le désir de nouveauté, et la révolte contre les normes académiques.

Il est d'abord séduit par le romantisme de Delacroix, et fait entrer dans ses sujets et ses compositions les obsessions qui l'habitent. La violence dramatique de ses sujets est rendue par des couleurs sombres, comme dans L'enlèvement

Il peint aussi de nombreux paysages et portraits dans un style réaliste inspiré de Courbet.

Cézanne étant un peintre autodidacte, sa peinture est alors moins homogène que celle de ses collègues impressionnistes, voire parfois maladroite.

 

Le meurtre, vers 1870, h/t, 65 x 80cm, Liverpool

meurtre-paul-cezanne-59-1356-iphone

 

                          

 

22:17 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.