19/04/2009

Van Gogh (14)

Une prédilection pour la vie paysanne


La première affinité entre l’œuvre de Millet et les aspirations de Van Gogh réside dans leur prédilection presque exclusive pour les sujets paysans. Bêcheurs harassés par le travail de la terre, semeurs emportés par un geste auguste, paysannes courbées sur des gerbes ou des fagots, mangeurs de pommes de terre... sont les héros des deux peintres. A Nuenen, Van Gogh continue à copier les œuvres de Millet, ou traque dans les gestes des paysans qu’il observe ceux que le peintre de Barbizon a observés quelques années auparavant.

Van Gogh ne se contente pas, par exemple, de copier les Deux bêcheurs. Il trouve à Nuenen des paysans qui reprennent la pose de ceux de Barbizon.

hiver-corbeaux-jean-francois-millet-19-1372-crop

Millet, L’hiver aux corbeaux, 1862, h/t, 60 x 73, Vienne

hiver corbeaux

L’hiver aux corbeaux (La charrue et la herse), 1890, h/t, 72 x 92, Amsterdam, Musée Van Gogh

 meridienne-jean-francois-millet-méridienne

Millet, La Sieste ou La Méridienne, 1866, crayon noir et pastel/papier, 29 x 42 cm, Boston

00 sieste

La sieste, 1889-90, h/t, 73 x91, Paris, Orsay

 

 

16:40 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.