16/09/2009

venise 2

Michelangelo Pistoletteo (Italie, 1933), Les miroirs brisés

ALeqM5hShT8rJkPpyNZ3xfgBZe6KVXvJGA

Autre sommité de l'art contemporain des 40 dernières années, Michelangelo Pistoletto réalise une installation spectaculaire à partir de miroirs brisés à coups de maillet par l'artiste même le jour du vernissage. Une œuvre intense et iconoclaste sur la représentation et l'autoportrait.

Il fait parti du mouvement Arte povera des années 70. Il a brisés les miroirs en direct devant le public en laissant les débris devant les miroirs. Le miroir représente le reflet. Les tableaux-miroirs reflètent l’espace environnant. Ils captent notre image lorsqu’on arrive devant. Le spectateur rentre dans son tableau, devient le sujet de son tableau. Les artistes de l’Arte povera travaillent n’importe quoi, ils font de la récup, parce que l’art manque de contact avec le réel et la vie quotidienne. Il a fait une performance (l’œuvre est en  train de se faire devant les spectateurs). Le sens de tout ça : le miroir reflète ; le miroir casé : l’image s’est brisée.

 

 

21:02 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.