07/03/2009

Brancusi encore

L’oiseau dans l’espace, 1923-1924, marbre jaune, 116 x 37 cm, Philadelphia Art Museum

Important travail de réflexion sur la forme. Marbre veiné sur socle.

L'évolution de Brancusi est difficile à évoluer, parce que son œuvre n'a pas été datée.

De haut en bas on retrouve : du marbre jaune, de la pierre blanche plus lissée, du bois brut, et encore de la pierre lissée.

 

Chimère, 1915-1918, bois de chêne, 153 x 21,9  x 24,1 cm, Philadelphia Art Museum

 

Fait penser à l’Afrique, il était sensible aux formes et aux matériaux

 

Brancusi est venu à pied à Paris depuis sa Roumanie natale, il faisait des petits métiers pour vivre plutôt que de devenir l’assistant de Rodin (il avait refusé l’offre)

Raison : Rien ne pousse à l’ombre des grands arbres

1950-134-19 chimere

 

 

 

20:55 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/03/2009

Constantin Brancusi

Brancusi fait partie des grands créateurs du début du 20° siècle. Il est à peu près de la même époque que Rodin (fin 19°).

Ses caractéristiques stylistiques : pureté des lignes, la sobriété, un travail épuré.

Il va à l’essentiel et joue sur les contrastes des formes et des matériaux.

Exemple : des formes rondes posées sur une série de socles carrés et rectangulaires, car il crée lui-même ses socles, qui sont des éléments importants pour lui.

Mademoiselle Pogany III, 1931, 45,5 cm de haut, socle en pierre, Philadelphia Museum of Art (1)

Madesoiselle Pogany III, 1933, 45 x 19 x 27, Musée National d'Ar Moderne Paris

Quand on regarde la sculpture on voit : marbre, pierre, bois (poutres de récupération)

poganyIII Pogany


 

 



Equilibre des proportions

Conception originale

Il a fait  Mademoiselle Pogany, depuis 1910

Il a d’ailleurs fait beaucoup de séries : de son œuvre on connaît 400 pièces dans le monde, dont seulement 100 thèmes différents.

La version de 1933, semble être la dernière. La tête à la forme de l’œuf  (comme disait Picasso, quand on fait la synthèse on revient toujours à l’œuf)

Il est parti de formes réelles, en supprimant des détails, il a créé des formes idéales

17:57 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

05/03/2009

Constantin Brancusi (Roumanie 1876 - Paris 1957)

Brancusi a été un maître de la sculpture moderne. Son œuvre est au cœur même de l'art moderne. Il a ouvert la sculpture moderne à des styles nouveaux et est considéré comme l'un des sculpteurs les plus importants du 20° siècle. Les minimalistes des années 60 le considèrent comme leur maître.

Des créations comme La sagesse de la Terre, version initiale du Baiser (1907), Le sommeil (1908), La muse endormie (1909-1910), L’oiseau maiastra (1910), Prométhée (1911), Mademoiselle Pogany (les séries de 1912-1933), Le premier pas (1913) montrent sa prédilection pour les arts premiers, l'art nègre et l'art tribal maori.

Les formes organiques sont simplifiées car il s'agit de représenter des formes primaires et la genèse de la vie (Princesse X, 1916 ; Le premier cri, 1917 ; Le nouveau-né, 1920 ; Mademoiselle Pogany, Leda, 1920 ; L'aube du monde, 1924). Les Oiseaux dans le ciel signifient l'élévation, la possibilité de transcender l'existence terrestre. Les lois de la pesanteur sont transgressées alors que Brancusi  dématérialise  les volumes en les polissant encore et toujours. Parfois, comme avec les  Colonnes sans fin  des années 1918-1928, l'effet d'élévation est suggéré par l'agencement vertical de modules géométriques.

 

brancu11

22:51 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/03/2009

exposition Van Gogh toujours

L’exposition  Van Gogh et les couleurs de la nuit est un projet de collaboration avec le MoMA de New York, qui a prêté la nuit étoilée. Plusieurs tableaux viennent de Madrid, du Musée d’Orsay et de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg.

Dès qu’un artiste devient une célébrité, on oublie que l’artiste est également un homme de son temps. Chris Stolwijk, du Musée Van Gogh à Amsterdam, nous rappelle que Van Gogh s’est inspiré de la riche tradition : l’introduction de la lanterne et l’utilisation du gaz pour l’éclairage a augmenté l’attirance pour l’obscurité au 19° siècle. Ce fut aussi le moment des Nocturnes de Chopin. Et Van Gogh a aussi lu Victor Hugo, l’auteur par excellence de l’obscurité et de la nuit.

Les thèmes de l’exposition : Paysages au coucher de soleil ;  La vie paysanne au soir – Les paysans chez eux, Les blés, La poésie de la nuit.

Van Gogh et la tradition montre des œuvres de l’Ecole de Barbizon (Daubigny, Corot, Millet) en même temps que quelques œuvres d’avant-gardistes de son temps tel que Seurat et Anquetin, qui démontrent qu’il ne fut pas le seul à aimer les effets de la nuit en peinture.

 

Avec ses Paysages au coucher de soleil, Van Gogh renoue avec la tradition des scènes nocturnes, abondamment présentées par L’Ecole de Barbizon, par des peintres tel que Charles Daubigny et Jules Dupré, que Vincent admirait beaucoup.

L’école de Barbizon l’a inspiré à faire de magnifiques paysages en clair-obscur.

L’allée des peupliers au coucher de soleil, peint en 1884, annonce l'arrivée du symbolisme. Le personnage est une femme portant un fardeau en s'éloignant entre deux rangées d'arbres. Le disque orange du soleil, prêt à descendre derrière l'horizon au bout de la perspective est la seule note colorée. La touche est imparfaite, mais la vision est puissante.

lane of populars at sunset

 

 

21:24 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Encore quelques tableaux de l'exposition

Avond_(naar_Millet)

 

La veillée, d'après Millet, octobre 1889

stevedores in Arles

Les déchargeurs à Arles, août 1888

14:15 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/03/2009

Images de la nuit de Vincent

Van%20Gogh%20Night%20Cafe

Pendant toute une période, Van Gogh fut fasciné par le problème de la description des scènes nocturnes, des ciels de nuit pleins d’étoiles. 

Il était tombé amoureux de la gamme des bleus du ciel méridional avec ses tonalités riches et profondes, tout autant que des jaunes solaires de ses tableaux. Encore une fois, le paysage lui fournit le prétexte pour mettre côte à côte sur sa toile des couleurs pures : le jaune, le bleu dense valorisé par le noir. Ici, dans le calme de la petite place, le café déploie son halo lumineux, tandis que dans la profondeur du ciel, les étoiles s’ouvrent comme des fleurs de lumière.

cafeterasse_bei_nacht

 

21:26 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Encore Van Gogh après Huy

0001 vincent-van-gogh-final-paintings-12

 

Les paysages que Van Gogh a fait en Hollande sont caractérisés par des tons sombres, des tons terreux.

Quand il part pour Paris, il est confronté aux couleurs des impressionnistes.

Il commence à utiliser des couleurs plus brillantes comme ici dans Couché de soleil à Montmartre

21:10 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |