13/03/2009

Van Gogh encore

  

Nous voyons comment Van Gogh se liait à la tradition pour donner sa version moderne en utilisant des couleurs franches et des coups de pinceaux rythmiques.


 

chaumière 85al

La Chaumière, 1885

21:20 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/03/2009

Désolé

Désolé de décevoir plein de monde, mais j'ai seulement cherché les images sur le cours de Marie-claire Toussaint (Académie de Huy Cours d'histoire de l'art)

Je n'ai pas ajouté des illusterations supplémentaires sur Brancusi

20:47 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/03/2009

L'oiseau dans l'espace

L’oiseau dans l’espace, 1923

 

Il a étiré, allongé la forme, cela ne ressemble plus à un oiseau, mais à un élan, plein de légèreté. Il fait des oiseaux pendant plusieurs décennies (de 1923 à 1940)

 

L’oiseau dans l’espace

22721_constantin_brancusiL’oiseau dans l’espace, 1932-40, laiton poli, 151,7 cm socle compris, Musée Guggenheim, Venise

 

Le laiton a été lissé et poli, la matière se dissout dans la lumière.

L’idée de l’envol augmente

 

L’oiseau dans l’espace, 1923-24, marbre jaune, 116 x 37, Philadelphie

1950-134-19 

L’oiseau dans l’espace, photo Brancusi, vers 1930, MNAM

Il contrôlait mieux ses photos grâce à Man Ray. L’idée de la lumière est visible sur la moitié supérieure de l’oiseau (mystique)

 

Vue de l’atelier, 11, impasse Ronsin, Photo Brancusi, non daté

Vues de l’atelier reconstitué devant le Centre Pompidou, 1997

Brancusi faisait des installations, ses sculptures retrouvent une place dans son atelier, et quand on lui en achetait une, il remplaçait l’œuvre vendu pour ne pas perdre l’équilibre.

Il était un avant-gardiste : sculptures environnementalismes sur socles. Il exposait très peu, il n’aimait pas devoir se séparer de ses œuvres et de déséquilibrer son atelier.

Il avait préparé plusieurs projets d’installations dans sa vie, mais seul Tirgu Jiu a été réalisé.

Il avait construire son atelier avec la verrière, qu’il lègue à la France à son décès, à condition de le garder en état. Démoli en 1963, pour pouvoir agrandir un hôpital, on l’a reconstruit à l’extérieur du Centre Pompidou en 1967.

 

Brancusi est l’inventeur des formes géo sérielles, du rapport entre le socle et la sculpture et des sculptures environnementales (installations, mêmes dans son atelier)

 

 atelier

13:38 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

L'oiseau Maïastra

Vue de l’atelier, photo Brancusi, 1925

 

Sur la photo on voit beaucoup de socles et des colonnes sans fon

Brancusi posait la question suivante : « Comment distinguer un objet sculpté de tout autre objet constitué de notre environnement ? » La sculpture est posée sur un socle.

De la même manière que le cadre isole la peinture, le socle isole et fait la sculpture.

 

L’oiseau Maïastra, 1912, bronze poli, 55,5 cm socle de pierre (35cm) Tate Gallery, Londres

 

Cet oiseau serait à l’origine de tous ses oiseaux. Il y consacre 30 ans de sa carrière. Oiseau doré faisant partie du folklore roumain, au pouvoir miraculeux et au chant magnifique.

22722_constantin_brancusi

 

 

 

Maïastra, 1912, laiton poli, 73,1cm socle compris, Musée Guggenheim, Venise (format réduit)

 

 

Fait en laiton poli, surface réfléchissante.

Tête, yeux, bec, pattes sont encore visibles.

Poitrine très ronde.

13:27 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Images de Tirgu Jiu

3086186805_fc151c7028

La table de silence, la porte du baiser et la colonne sans fin

AVI603OCA8DO0GBCA77MAEWCAORNKNMCA7AA4AGCAVBVRXOCAMAR4QWCAJHBHMICA3YV3STCA6OPTI4CA7HK24FCAXUK2IRCA4TMIF1CA41SOAQCAVGJHSICAGQWVSOCAP6NB7RCAOZF768CAABF0QRCADCY6VH coloana%20infinit-5

13:16 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Monument de Tirgu JIu

Le monument de Tirgu Jiu, 1935 : Un monument aux morts

 

En 1935, la Ligue nationale des femmes du Gorj souhaite ériger un monument aux héros de la patrie tombés pendant la Première Guerre mondiale et en fait commande à Brancusi. L’artiste choisit le parc de Tirgu Jiu (en Roumanie) pour y bâtir son œuvre, qu’il oriente d’Ouest en Est. L’ensemble, proposé au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 1991, comprend la Table du silence, la Porte du baiser et la Colonne sans fin. Brancusi a choisi le site de Tirgu Jiu ainsi que l’emplacement de chaque œuvre avec soin car, comme il le dit lui-même : « Un monument dépend du choix précis du lieu, de la manière dont le soleil se lève et l’éclaire, de l’environnement ». L’ensemble du monument mesure 1480m de long, ce qui donne au spectateur le temps nécessaire pour saisir l’importance des œuvres et effectuer un cheminement intérieur tout en passant d’une sculpture à une autre.

La Table du silence (près de la rivière, 2,15 m de diamètre) : elle est entourée de douze tabourets qui symbolisent des socles pour humains. Ces tabourets répondent aux éléments qui constituent la Colonne et font ainsi le lien entre la première et la dernière œuvre du monument.

Sorte de cadran sans aiguilles elle peut représenter le soleil avec les 12 éléments du zodiac.

La Porte du baiser (dans le parc, 5,13m de haut, 6,45m de long et 1,69 m de large): elle oscille entre architecture et sculpture. De fait, la porte repose sur des piliers de soutien (architecture). Les piliers portent un baiser sur chaque face. La frise, quant est ornée du motif du Baiser (sculpture), 40 fois répété, où le corps devient un symbole de l’amour infini (d’où répétition du Baiser). La porte symbolise également un processus de monumentalisation puisqu’elle a la forme d’un arc de triomphe et qu’elle est faite en pierre. Cette sculpture harmonieuse fait le lien entre la modernité et l’idée d’un lieu de commémoration.

La Colonne sans fin : (sur la place circulaire) elle mesure 30m de haut et symbolise le lien entre la terre et le ciel. Brancusi l’appelait « l’escalier du ciel », c’est le plus hauts des colonnes qu’il na jamais réalisées. Elle est composée de 15 éléments en fonte métallisée qui symbolisent l’infini puisqu’ils sont répétés inlassablement. L’élément du bas ne s’enfonce pas dans le sol étant donné que la colonne doit s’élever et le dernier élément, tout en bouclant la colonne, incite également à la continuer. De plus, cette colonne abolit toute structure hiérarchique puisque tous les éléments sont semblables. Brancusi nie la différence entre niveau inférieur et supérieur. Cette œuvre représente la répétition et la simplicité à l’infini.

Brancusi sera considéré comme le maître des minimalistes des années 60, pour la simplicité et l’idée du sériel.

Brancusi fut un homme religieux : réflexion sur le monde, se mesurer à l’extrème, l’impossibilité d’atteindre le ciel

 

13:09 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Brancusi Adam et Eve

Adam et Eve, 1916-1921, chêne et châtaignier, 2,27 mètres, New York

 

Cette  sculpture est composée de deux morceaux distincts : Adam, et puis Eve, deux sculptures qui ont été posées l’une sur l’autre.

Nous voyons d’ailleurs deux socles.

00000adam et eve

13:04 Écrit par Nic dans art | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |